Un code-barres pour lutter contre les violences domestiques

En 2009, Preventing Violence avec TBWA Nouvelle Zélande lance une action parfaitement pensée, adaptée et que je salue et aimerais bien voir reproduite un peu partout où c’est possible.

Imaginez une femme battue arrivant à l’hôpital. Elle dit qu’elle est tombée dans les escaliers, s’est pris une porte, n’importe quoi pour ne pas subir de représailles de son bourreau en rentrant chez elle ensuite, rien de plus normal / classique.

On ne peut lui laisser une documentation, un dépliant avec un numéro de téléphone pour avoir de l’aide, il lui serait repris… Alors, elle peut simplement emporter un petit auto-collant, représentant un simple code-barres, qu’elle collera sur un magazine ou un produit de consommation courante, au vu mais non au su du partenaire contrôlant. La particularité du code-barres ce sont les chiffres inscrits dessus : un numéro de téléphone pour une helpline.

Cela passe inaperçu, laisse le choix à la victime de s’en servir ou non, la tranquillise aussi. Simple et très efficace : les hôpitaux et associations qui l’ont testé en redemandent !

Cette campagne a reçu le prix Axis de l’innovation au Caanz Awards de 2009, entre autres

Art Director : Fiona Parkin

Copywriter : Rebecca Kamm, Jane Drumm

Creative Director : Andy Blood

Advertising Agency :TBWA/WHYBIN/TEQUILA

Marketing Manager : Mary Zefferelli

Client : Preventing Violence, New Zealand

Publicités

2 réflexions sur “Un code-barres pour lutter contre les violences domestiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s