Médecins Sans Frontières

Médecins Sans Frontières est une association médicale humanitaire internationale, créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes. Sans prétendre « changer le monde », MSF apporte son aide à ceux dont la survie est menacée par des crises dues à la violence ou à la négligence cynique d’autres hommes. Elle délivre ses secours en toute indépendance et impartialité et se réserve le droit de s’exprimer publiquement sur les situations dont ses équipes peuvent être témoin.

– MSF Suisse 2005 : Soigner ailleurs ce que l’on ne supporterait pas chez nous

MSF Belgique 2006 : Nous soignons aussi des Noirs et des Arabes

– MSF France 2010 : Starved for Attention, vidéo

1971 Création de l’association

« Le 22 décembre 1971, on votera donc cette mobilisation de volontés déterminées à faire tomber tous les barrages, toutes les frontières qui se dressent encore entre ceux qui ont vocation de sauver, de soigner, et les victimes de la barbarie humaine ou de ces dérèglements de la nature, raz-de-marée, tremblements de terre et autres catastrophes qui endeuillent les pays souvent les moins préparés à y faire face. »

1976 Beyrouth, l’apprentissage de la guerre

« Notre véhicule ne portait aucune marque distinctive : utile chez les uns, elle nous aurait fait courir de grands risques chez les autres. Musulmans et chrétiens se sont succédés sur le siège du chauffeur pour nous permettre de traverser les différentes zones de Beyrouth et parvenir à notre hôpital ouvert dans la zone de combats. »

1980 Premiers pas dans l’hiver afghan

« Ce n’est pas sans difficultés inouïes que nous avons pu mettre cette mission sur pied et je ne vois que peu d’occasions (…) qui nous aient fait rencontrer autant d’obstacles. Tous ont accepté de prendre le risque de la clandestinité, celui de l’isolement à l’intérieur du pays, le danger d’être surpris dans un combat, emprisonné, blessé ou pire encore. »

1984 Éthiopie : une famine annoncée

« Sécheresse, famine, maladie, l’ampleur du désastre est à peine croyable. Peut-on seulement imaginer que plus de 1.500 Éthiopiens meurent chaque jour, faute de soins et de nourriture ? Certes, la mobilisation internationale commence à porter ses fruits. Mais, pourtant, tout reste à faire. Chaque jour, notre équipe est confrontée à des situations désespérées. […] 300.000 morts en 1984. Il n’y a pas loin de là au découragement. »

1988 Arménie : quand tout s’effondre

« Le long des rues noires, dans le froid, on rencontrait des silhouettes qui marchaient, sans but, stupéfaites. La ville était prise dans une boue glacée et grise. Et ces braseros rougeoyant dans la nuit sans espoir, […], ces milliers de cercueils répandus dans les rues rappelaient certaines gravures du Moyen-Age… c’était la fin du monde. »

1991 Kurdistan irakien : des toits de chiffon

« Guerre contre l’Irak, exode dramatique des Kurdes, choléra en Amérique latine, guerre en Somalie, cyclone au Bangladesh… Depuis le début de cette année 1991, entre les catastrophes naturelles, les désastres causés par les hommes et les conflits qui s’éternisent, le monde semble être entré dans un tourbillon de tragédies »

1994 Rwanda : « on n’arrête pas un génocide avec des médecins »

« Au Rwanda, en deux mois, des centaines de milliers d’être humains ont été massacrés. […] Depuis la seconde guerre mondiale il y a cinquante ans, l’extermination planifiée et méthodique d’une communauté porte un nom : GENOCIDE. Nous en sommes aujourd’hui les témoins directs. »

1995 Srebrenica, l’abandon

« La chute tragique de l’enclave musulmane de Srebrenica a commencé soudainement le 6 juillet. Le 11 juillet toute la population a été contrainte de fuir sous une pluie d’obus, abandonnant ses biens, les maisons et les réserves de nourriture, poussée vers un futur incertain. Les familles ont ensuite été séparées avant d’être déportées. »

1999 Prix Nobel à sa façon

« J’espère que le Prix Nobel de la Paix récompense l’action qui fait la spécificité de Médecins Sans Frontières. Qu’il récompense bien la reconnaissance d’un humanitaire civil et totalement indépendant des influences politiques et militaires, d’un humanitaire de révolte contre l’injustice et la persécution. »

2000 France : la CMU permet l’accès aux soins pour tous

« … nous refusons que dans notre pays se mette en place une médecine à deux vitesses. Le rôle de MSF n’est pas de multiplier les dispensaires et de fabriquer une médecine au rabais, mais de rendre aux exclus l’accès à un système de santé qui est aussi le leur. C’est l’avenir même de notre société qui est en jeu. »

2001 Thaïlande : des trithérapies pour soigner les malades du sida

« Avant les trithérapies, nous soignions des patients qui allaient mourir. Avec les trithérapies, même un patient présentant un stade avancé de la maladie a une chance de s’en sortir. »

2002 Angola : l’urgence après 27 années de guerre civile

« Je suis choqué. Je ne m’attendais pas à cela, à une situation aussi catastrophique ! En quarante ans de médecine, je ne me suis jamais habitué à la mort d’un enfant. »

2004 Soudan – Darfour : ils ont survécu aux violences, ne les laissons pas mourir de maladies

« Malheureusement, nos actions restent une goutte d’eau dans l’océan par rapport aux gigantesques besoins. »

2005 Tsunami : Arrêt des dons

Une semaine après le tsunami du 26 décembre 2004, MSF crée la polémique en décidant de ne plus collecter d’argent pour cette urgence, après les évaluations menées par ses équipes.

2006 Niger : une révolution dans la prise en charge de la malnutrition

En 2006, MSF traite plus de 65 000 enfants nigériens malnutris grâce à des produits thérapeutiques prêts à l’emploi. Le taux de guérison est supérieur à 90%.

2008 RDC : au plus près des Congolais

Les combats très violents qui éclatent fin 2008 au Nord Kivu entraînent des mouvements massifs de populations. MSF étend son aide aux populations congolaises, victimes d’un conflit de plus de 15 ans.

2009 Méningite : MSF vaccine 8 millions de personnes

Alors qu’une épidémie de méningite sévit en Afrique de l’Ouest, des dizaines d’équipes MSF se mobilisent pour vacciner des populations du Nigeria, du Niger et du Tchad. C’est la plus grosse campagne de vaccination jamais menée par MSF.

2010 Haïti : au cœur de l’urgence

Présents dans le pays depuis 1991, les équipes MSF déploient des secours médicaux et matériels pour des dizaines de milliers de blessés du séisme qui a ravagé le pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s